Gouvernement du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Liens institutionnels

sidedrop

Activités

Le Canada appuie depuis longtemps la technologie de pointe à l’échelle mondiale liée à l’hydrogène et aux piles à combustible. Le gouvernement du Canada a, depuis le milieu des années 1980, investi plus de 300 millions de dollars dans la recherche, le développement et la démonstration portant sur l’hydrogène et les piles à combustible. À compter de 2001, les membres de l’industrie, pour leur part, sont devenus des partenaires du gouvernement en investissant 982 millions de dollars dans des activités conjointes. Tous ces investissements ont abouti à des percées et des démonstrations scientifiques à la fine pointe de la technologie à l’échelle mondiale. La technologie du Canada est utilisée aujourd’hui dans plus de 60 p. 100 de toutes les démonstrations qui sont faites dans le monde concernant l’hydrogène et les piles à combustible. De plus, le Canada exporte plus de 90 p. 100 de ses produits technologiques liés à l’hydrogène et aux piles à combustible.

On trouvera ci-après une énumération des récentes réalisations en matière de recherche, développement et démonstrations au Canada. Les objectifs visés par toutes ces activités demeurent la réduction des coûts et l’accroissement de la sécurité, de la durabilité et de l’efficacité énergétique. La réduction des coûts constitue l’élément essentiel à la viabilité commerciale de l’hydrogène et des piles à combustible, en particulier dans le secteur des transports.

Le premier parc d’autobus au monde permettant de parcourir un million de milles

Exploité par la société BC Transit de Whistler, en Colombie-Britannique, le parc de 20 autobus fonctionnant grâce aux modules de piles à combustible FCvelocity TM-HD6 de la société Ballard a dépassé le million de milles en services de transport public. Le parc d’autobus dotés de piles à combustible alimentées par hydrogène est le plus grand parc de véhicules de ce genre au monde. En fait, ces autobus sont alimentés par le plus grand poste de ravitaillement en hydrogène au monde, assurant la distribution d’une quantité de combustible atteignant jusqu’à 1 000 kg par jour depuis sa mise en service il y a environ 2 ans.

Le parc d’autobus a été en service 80 000 heures depuis la fin de novembre 2011. On y a également effectué plus de 9 600 ravitaillements sans accidents. Il a été ainsi possible d’éliminer 2 200 tonnes d’émissions de gaz à effet de serre, ce qui équivaut à retirer environ 400 véhicules de tourisme des routes.


Le plus important poste de ravitaillement d’Europe

La société Hydrogenics, une entreprise canadienne de pointe en matière de technologie à base d’électrolyseurs, a récemment procédé en Europe à l’installation de quatre postes de ravitaillement à l’hydrogène fondés sur l’électrolyse. Le poste construit à Hambourg, en Allemagne, constitue le plus important poste de ravitaillement d’Europe puisqu’il offre la possibilité de fournir 750 kg d’hydrogène par jour. Ce poste de ravitaillement servira à alimenter en hydrogène 20 autobus à piles à combustible exploités par une société de transport en commun, ainsi que des automobiles également dotées de piles à combustible qui roulent en Allemagne. La moitié de l’hydrogène fourni est produit sur place par électrolyse de l’eau tirée d’énergies renouvelables, tandis que l’autre moitié est livrée.


Une nouvelle norme ISO pour l’hydrogène en cours d’élaboration

Une ébauche a été rédigée par un comité concernant l’élaboration d’une nouvelle norme ISO qui servira à décrire les spécifications de l’hydrogène en tant que produit de combustible. Soulignons en particulier la partie 2 intitulée Applications des piles à combustible dotées de membranes d’échange de protons dans les véhicules routiers. Cette nouvelle norme ISO prévoit l’établissement des éléments liés à la qualité des combustibles en ce qui concerne les véhicules dotés de piles à combustible. L’ébauche rédigée par le comité permettra d’amener la nouvelle norme au niveau suivant d’élaboration. Une fois l’élaboration de la norme achevée et le grand public mis au courant de celle-ci, la qualité de l’hydrogène en tant que combustible sera la même dans tous les postes de ravitaillement. Cette assurance de la qualité permettra d’accroître la viabilité, la fiabilité et la durabilité des véhicules à piles à combustible.


Nouveau module d’électrolyseur avec MEP à mégawatts

La société Hydrogenics a mis au point une plateforme constituée d’un module d’électrolyseur doté de membranes d’échange de protons (MEP), un ensemble très compact apte à produire des mégawatts et destiné à des applications liées aux réseaux intelligents et aux énergies renouvelables. Le nouveau module d’électrolyseur avec MEP à mégawatts est conçu pour produire 570 kg par jour de combustible sous forme d’hydrogène, en plus de nécessiter qu’un espace de 0,26 m3. Les nouvelles avancées au chapitre de la durabilité du dispositif se traduisent par un fonctionnement en continu de l’électrolyseur d’eau avec MEP pendant 24 000 heures, cela sans aucune défaillance ni perte de rendement. La convergence au Canada entre les réseaux de transport de l’électricité et les infrastructures de distribution et de stockage du gaz naturel ouvre de nouvelles perspectives sur le plan de la flexibilité et des capacités d’adaptation se rapportant à l’énergie.


Progrès réalisés dans la durabilité et la conception de modules membranes-électrodes

La société canadienne Ballard Power Systems inc. a récemment amélioré sa compréhension mécanistique de la perte de rendement dans le cas des modules membranes-électrodes (MME). Elle a également établi les niveaux de réduction dans la tension provoqués par divers antioxydants et certains modèles d’éléments composant les MME. Ces résultats permettront de mettre au point des modèles de MME plus résistants à long terme, ce qui pourrait accroître de 10 fois la vie utile des membranes dont sont dotées les piles à combustible et réduire les pertes de rendement de trois à quatre fois au cours de l’existence du dispositif.